Chargement Évènements

Vernissage samedi 11 mars. Fin le samedi 25 mars 2023.

Jackie Dieren « Reportages, les années 90 en noir et blanc »

Exposition photo – Salle du Jas – Entrée libre

Correspondante de presse locale au journal Nice-Matin de 1989 à 2000, avant de devenir journaliste en 2000, Jackie Dieren, rédactrice et photographe a réalisé des milliers de reportages sur pellicules en noir et blanc. Les écrits… sont écrits, restent pour la photo, des archives impressionnantes en nombre, en négatifs jusqu’en 2000, date où le journal est passé au numérique. Avec plus de 2400 reportages par an, elle a dans ses archives, des milliers de prises de vue, avec beaucoup de sourires. Elle a immortalisé les grands chantiers de la ville de Grasse et de 17 villages du haut pays, de la colline rasée pour construire la prison, à la démolition d’usines, ici pour construire le tribunal et là, des immeubles. Il y a eu aussi des instants de tristesse et des instants interminables passés sur les marches de l’ancien palais de justice. De tous ces instants, l’exposition ne montrera qu’une infime partie de ses trésors. Un regret, ne pas pouvoir à cause du droit à l’image, montrer des instantanés pris dans la rue, sur le chemin du reportage au journal. Un de ses collègues photographes du journal le disait souvent : sur les négatifs 36 poses de Jackie, il y a le reportage sur ¼ de la pellicule et sur les ¾ …de tout : des gens, des immeubles, des animaux, des nuages ! Oui, mais il y a un hic. Ces dernières décennies, le droit à l’image fait que beaucoup de photos de rue restent dans les placards.Dans cette exposition, le plus difficile pour Jackie Dieren a été de les laisser de côté : « comme par hasard, ce sont mes préférés, ils représentent des instantanés de la vie d’habitants de quartiers, de villages, des personnages attachants qui ont su capter mon regard, des instants fugaces, des expressions qui ne durent qu’une fraction de seconde. Il y a une chanson de Georges Brassens qui exprime bien ces instants, lui il parle des passantes, moi des gens en général. » Ses archives là seront visibles un jour par vos arrières-arrières petits-enfants, dans 200 ans, quand ses clichés d’un siècle perdu seront désuets. Comme beaucoup… elle sera alors reconnue grande photographe de rue. Pour l’instant, humblement, Jackie Dieren vous attend à l’Espace du Thiey, du samedi 11 mars au samedi 25 mars 2023.

 

Partagez ! choisissez votre plateforme